Logo Teksial

MaPrimeRénov' et les CEE : les changements clés en 2024

Réformée en 2024, MaPrimeRénov’ est une aide qui permet de financer des travaux de rénovation chez les particuliers, et pour les artisans, il n’est pas toujours facile d’en comprendre le fonctionnement. C’est pourtant essentiel pour pouvoir la présenter à ses clients. Voici ce qu’il faut savoir sur MaPrimeRénov’ 2024 en tant que professionnel du BTP.

MaPrimeRénov' en 2024 : deux parcours pour en bénéficier

En 2024, le gouvernement et l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) souhaitent accélérer la rénovation des logements, au travers de deux parcours : 

  • MaPrimeRénov’ Parcours Accompagné, le parcours dédié aux rénovations énergétiques d’ampleur ; 
  • MaPrimeRénov’ , le parcours dédié aux rénovations par gestes.

MaPrimeRénov’ Accompagné

L’objectif du Gouvernement pour 2024 est de réaliser 200 000 chantiers de rénovations d’ampleur, soit une multiplication par trois par rapport au niveau de 2022.  

Le Parcours accompagné vise à encourager les ménages, quels que soient leurs revenus, à entreprendre des rénovations d’ampleur, c’est-à-dire des travaux d’isolation, de ventilation ou encore d’installation de chauffage écologique permettant un gain d’au moins 2 étiquettes énergétiques au Diagnostic de Performance Energétique (DPE).

Les logements classés F ou G, devront à compter du 1er juillet 2024 automatiquement faire l’objet d’un parcours accompagné s’ils souhaitent bénéficier de MaPrimeRénov’.  

Pour encourager ces rénovations, les autorités publiques proposent une prise en charge des travaux jusqu’à 90% pour les ménages très modestes dans la limite de 70 000 €. Avant de réaliser leurs travaux, les ménages aux revenus modestes et très modestes peuvent bénéficier d’une avance à hauteur de 70% du montant de leur prime.  

MonAccompagneurRénov' : une obligation pour les rénovations d'ampleur

C’est l’une des grandes nouveautés pour 2024, pour s’assurer de la qualité des travaux, l'État impose désormais le recours à un acteur agréé MonAccompagnateurRénov' pour les ménages qui souhaitent bénéficier de MaPrimeRénov' accompagné. Ce tiers de confiance vient assurer une planification et un suivi des travaux mais aussi un appui en terme administratif, pour permettre à tous de demander les aides auxquelles ils sont éligibles et de guider les ménages tout au long de leur parcours de rénovation, depuis la réalisation de l’audit énergétique jusqu’à la prise en main des nouveaux équipements.  

Cet accompagnement peut être intégralement pris en charge par l’Etat dans une limite de 2000 euros.  

Le parcours MaPrimeRénov simple

Le Parcours MaPrimeRénov’ continue de financer, pour les ménages aux revenus très modestes, modestes et intermédiaires, notamment l’installation d’équipements de chauffage écologique pour poursuivre la décarbonation des modes de chauffage ou encore d’eau chaude sanitaire. Les forfaits en faveur des pompes à chaleur sont augmentés. MaPrimeRénov continue d’être cumulable avec les aides au titre des Certificats d’Economies d’Energie.  

Nouveauté pour 2024 : il devient obligatoire pour bénéficier de MaPrimeRénov de joindre au dossier de demande un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) ou un audit énergétique.  

Les barèmes 2024

L’année 2024 marque une révision globalement à la hausse des montants octroyés. Ces derniers dépendent des travaux engagés. Pour MaPrimeRénov’ Parcours Accompagné, ils prennent la forme d’un pourcentage de prise en charge du montant des travaux. Pour MaPrimeRénov’ simple, ils sont établis au forfait.

MontantsMaPrimeRenovAccompagne–Bareme2024.PNG

Pour connaitre les plafonds de ressources et le montants des aides MaPrimeRénov' et la Prime Energie, vous pouvez consulter nos tableaux récapitulatifs.

Prime CEE : un dispositif encore méconnu et primordial

Cumulable avec MaPrimeRénov’, la prime CEE (Certificat d’Économies d’Énergie) est une aide que les artisans ont tout intérêt à proposer à leur client. Instrument de la politique de transition énergétique de la France, les CEE sont des certificats digitaux qui permettent d’indiquer qu’ une action en faveur des économies d’énergie a été mise en place.

Sur une période de 5 ans, les fournisseurs d’énergie et les vendeurs de carburant, appelés « obligés », doivent collecter un certain nombre de CEE pour remplir des objectifs fixés par l’Etat. S’ils ne respectent pas leurs objectifs, ils font face à des pénalités.

Pour se procurer des CEE, ils peuvent notamment en acheter à des acteurs comme Teksial, entreprise de service en efficacité énergétique, sur un marché spécialisé.

Les aides comme déclencheur de travaux

En proposant les aides, un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) peut donc disposer d’un argument de vente supplémentaire et trouver plus de clients. En effet, les aides permettent bien souvent de pousser les ménages à lancer un chantier.

Aujourd’hui, le principal frein à la rénovation énergétique reste le budget à mobiliser. Comme le met en avant le baromètre annuel TEKSIAL “Les français et la rénovation énergétique” 9ème édition, en partenariat avec Opinion Way 43% des Français n’envisagent pas de rénovation du fait de l’important coût des travaux. Face à cet obstacle financier, 60% d’entre eux soulignent avoir besoin d’accompagnement.

En faisant de la pédagogie sur les programmes de subventions et en accompagnant les clients dans leur parcours de rénovation, l’artisan va au-delà de la simple prestation technique. Il devient un tiers de confiance pour le ménage qui n’hésitera pas à lui confier ses travaux mais aussi à le recommander à d’autres.

Bon à savoir : Pour renforcer votre crédibilité, vous pouvez devenir artisan partenaire d’un opérateur CEE. Rejoignez le réseau Teksial afin de trouver plus de chantiers et d’être formés sur les aides disponibles et leurs évolutions.

Pour en savoir plus sur notre accompagnement.

Source : ecologie.gouv.fr

A propos
Satisfaction client

Nos équipes s’engagent à vous répondre dans les meilleurs délais. Contactez notre équipe : satisfaction@teksial.com

Coups de pouce