Logo Teksial

9ème édition du baromètre "Les Français et la rénovation énergétique"

Par Alice Monnet, mis à jour le 28/11/2023

192 €, c’est le montant mensuel moyen de la facture d’énergie en 2023 45 % des Français souffrent du froid l’hiver et 64 % de la chaleur l’été dans leur logement 58 % des Français voient la rénovation énergétique comme une réponse à leurs problématiques Des freins persistent : méconnaissance des aides financières et de la performance énergétique de son logement, manque de moyens financiers, complexité des démarches 60 % des Français déclarent avoir besoin d’accompagnement et 49 % envisagent de réaliser au moins un type de travaux dans les 2 ans à venir

Le 9ème baromètre 2023 TEKSIAL réalisé avec OpinionWay, montre que la rénovation énergétique est plus que jamais perçue comme une nécessité par les Français. Une nécessité pour améliorer son confort l’hiver, mais également, et c’est une donnée nouvelle, lors des épisodes de fortes chaleurs. Cette prise de conscience s’inscrit dans un moment où le Gouvernement souhaite accélérer ses ambitions en la matière : plus d’un million de logements rénovés en 2024, 2,5 millions en 2030. Ces objectifs viennent compléter un souhait d’éradication des passoires thermiques d’ici 2028 qui était déjà inscrit dans la loi Climat et Résilience de 2021 et qui aujourd’hui fait beaucoup débat quant à la manière d’y parvenir.

Pour autant, les Français sont confrontés à des freins qui limitent leur passage à l’acte pour rénover : manque de moyens financiers, méconnaissance des aides disponibles ou encore de l’état énergétique de leur logement, complexité des démarches. 

Il est donc urgent d’agir et de proposer aux ménages un accompagnement complet leur permettant de réaliser leurs travaux de rénovation en toute sérénité.

Un montant stable de la facture énergétique !

En 2023, le montant mensuel annuel de la facture d’énergie est de 192 € en moyenne. Il reste stable par rapport à 2022 malgré la forte hausse du coût de l’énergie, prouvant ainsi les efforts consentis par les Français et leurs évolutions comportementales. Ce montant est plus important chez les 65 ans et + (214 €) que chez les 35/49 ans (175 €), chez les hommes (204 €) que chez les femmes (182 €), chez les propriétaires (206 €) que chez les locataires (174 €) ou encore en Bretagne (226 €) qu’en Bourgogne France Comté (145 €).

45 % des Français ont souvent, ou de temps en temps, froid dans leur logement

L’hiver 2023 pourtant plus doux ne fait pas reculer la part des Français déclarant avoir froid l’hiver malgré l’utilisation de chauffage. Le chiffre reste stable (45 %, -1 point). Cette part est plus importante chez les femmes (52 %) que chez les hommes (39 %) et chez les locataires (57 %) que chez les propriétaires (39 %).

Dans un contexte de hausse des coûts de l’énergie, près d’un sondé sur deux (48 %) déclare avoir suivi les recommandations du gouvernement en baissant le chauffage à 19°C, plus d’un quart (26 %) ont complètement coupé le chauffage dans certaines pièces, tandis que 7 % sont allés jusqu’à couper entièrement le chauffage durant tout l’hiver.

D’autres solutions consistant à limiter les déperditions de chaleur sont également citées par une part importante de répondants : 18 % ont bloqué les entrées d’air froid et 10 % ont réalisé des travaux de rénovation énergétique.

64 % des Français souffrent de la chaleur dans leur logement

Après un été 2023 qui a encore connu des épisodes de fortes chaleurs, près de deux tiers des Français (64 %) déclarent qu’il leur arrive souvent ou de temps en temps d’avoir chaud dans leur logement pendant la période estivale (hausse de 2 points). Les Franciliens sont particulièrement touchés (73 %). À ce titre, près d’un Français sur deux (46 %) ayant déjà eu trop chaud dans son logement est prêt à réaliser des travaux pour améliorer son confort en été. Les ventilateurs restent toutefois la solution la plus répandue pour faire face aux fortes chaleurs : 53 % des Français déclarent y avoir eu recours. 16 % des Français ont préféré installer une climatisation. Une part importante des Français s’est par ailleurs résignée, préférant attendre la tombée de la nuit (43 %). Seuls 13 % ont réalisé des travaux de rénovation énergétique et 12 % ont installé des protections solaires (volets ou stores). 

La rénovation énergétique plus que jamais perçue comme une nécessité par les Français

La conviction que des travaux de rénovation énergétique sont nécessaires n’a jamais été aussi forte. Ce score atteint cette année son niveau le plus élevé depuis le début du baromètre en 2016 : 58 % des Français interrogés jugent ces travaux nécessaires, aussi bien pour lutter contre le froid que pour s’adapter aux canicules. Notons que les personnes vivant dans un foyer au revenu mensuel de moins de 2 000 € se sentent particulièrement concernées (67 %).

Pourtant, 51 % des Français n’envisagent pas de réaliser ces travaux, qu’ils jugent donc pourtant… nécessaires !

De multiples freins qui persistent malgré une légère amélioration

Le manque de moyens financiers est un frein majeur dans la décision de réaliser des travaux énergétiques puisque 43% hésitent à se lancer pour cette raison.

Loin devant des raisons liées au manque de connaissance comme le fait de ne pas savoir si des aides existent (21 %), à la complexité des démarches (18 %) ou encore le fait de ne pas savoir vers qui se tourner (13 %). Par ailleurs, et à l’heure où cette donnée va être exigée pour obtenir les aides publiques à la rénovation, 51 % des Français ne connaissent toujours pas l’étiquette énergétique de leur logement (en baisse de 2 points). Enfin, autre facteur important, 58 % des Français ne sont toujours pas en mesure de citer une aide financière permettant de réaliser des travaux de rénovation.

Certains Français sont prêts à investir un petit budget pour réaliser des travaux de rénovation énergétique et préfèrent mobiliser leur épargne personnelle 

Dans un contexte économique particulièrement tendu, les Français ne s’y sont pas trompés et sont prêts à consacrer un petit budget pour réaliser les travaux, comprenant bien que cet investissement permettrait de réaliser des gains sur la facture énergétique. Ce chiffre était de 5 065 € l’année dernière. L'année précédente, ce montant atteignait 5 065 €, mais en 2023, il se stabilise à 3 816 €, surpassant largement les niveaux antérieurs qui étaient de 
2 500 €.

Soulignons toutefois qu’il s’agit d’une moyenne et qu’une grande partie de la population ne pourrait pas se permettre d’effectuer ce type de travaux : 29 % des Français ne seraient toujours pas prêts à consacrer plus de 100 euros ou moins à leurs travaux d’amélioration de leur habitat. 

Parmi ceux qui comptent réaliser des rénovations énergétiques, 47 % les financeraient grâce à leur épargne personnelle (+ 6 points). 45 % évoquent bien entendu également les aides directes à la rénovation. Enfin, 39 % prévoient de contracter un prêt, qu’il s’agisse d’un prêt éco-PTZ (22 %) ou d’un prêt à la consommation (15 %). 

Une préférence marquée pour la réalisation de travaux simples 

Par ailleurs, il ressort clairement que les Français privilégient la réalisation de travaux simples plutôt que des rénovations globales de leur logement. En effet, 49 % envisagent de réaliser au moins un type de travaux dans les 2 ans à venir contre 27 % qui seraient prêts à rénover complètement leur logement.

Dans un contexte de souhait politique de sortie progressive des passoires thermiques du parc locatif, un chiffre interpelle puisqu’un quart (26 %) seulement des Français déclarent vouloir réaliser des travaux de rénovation énergétique si un des logements qu’ils mettent en location était classé G. 24% (en hausse de 5 points) réaliseraient un audit ou un diagnostic de performance énergétique du bien afin de connaître précisément les performances énergétiques du logement. En revanche, certains Français préféreraient contourner le problème en revendant le bien (22 %) ou en arrêtant de le louer (11 %). 

Le besoin d’un accompagnement complet face à la complexité des démarches

La complexité des démarches amène 60 % des Français à souhaiter disposer d’un accompagnement dans la réalisation des travaux énergétiques de leur logement. 38 % aimeraient être accompagnés d’un professionnel qui coordonne toutes les étapes du processus. Ils mentionnent plusieurs acteurs tels que les agences FranceRénov’ (23 %) ou encore MonAccompagnateurRénov’ (10 %).

Face à ces constats, TEKSIAL propose des recommandations concrètes pour accompagner les particuliers dans leur rénovation énergétique :

  • Des travaux simples les plus performants :

Les Français expriment le besoin de solutions simples et activables rapidement : il est aujourd’hui fondamental de relancer les aides pour les travaux simples, les plus performants, travaux dits « monogestes » (isolation ou changement de chauffage, par exemple). Selon TEKSIAL, cela a d’autant plus d’importance pour les passoires énergétiques dont la rénovation relève aujourd’hui d’un caractère urgent et pour lesquelles les propriétaires ont besoin d’agir rapidement et en fonction de leurs moyens disponibles. 

De plus, selon le GIEC et Météo France, la France va faire face à 2 fois plus de vagues de chaleur d’ici 2050. Ce contexte particulier oblige les Français à trouver des réponses concrètes pour l’adaptation de leur logement à la chaleur, mais également en fonction de leurs moyens. Face à ce constat, des solutions clefs en main et simples doivent être anticipées par les pouvoirs publics à travers l’introduction de la dimension de confort d’été dans les politiques publiques d’aides à la rénovation. 

« Le baromètre, lancé en 2016, révèle une fois de plus cette année, des constantes dans les réponses apportées par les Français. Il ne fait plus de doute qu'une part importante des ménages considère que la rénovation de leur logement est une solution de premier choix pour répondre à leurs préoccupations. Une nouveauté cette année : une prise de conscience accrue que la rénovation peut être un moyen de faire face aux évènements extérieurs, tels que la crise énergétique et ses impacts sur le pouvoir d'achat ou encore les vagues de chaleur qui s'amplifient. Notre engagement se doit d'être à la hauteur de ces enjeux et viser à apporter sérénité dans les projets de travaux et garantir la réussite dans chaque rénovation. » Jean-Baptiste Devalland, Directeur Général de TEKSIAL. 

 

  • Connaître son logement et être accompagné : 

Face à la méconnaissance des Français sur les dispositifs concourant à la rénovation énergétique, il est aujourd’hui essentiel de donner les moyens adéquats à l’accompagnement des ménages. D’une part, TEKSIAL recommande la création d’une grande campagne de communication nationale sur les audits de qualité. B.A.-BA d’une rénovation adaptée au logement, de plus en plus d’auditeurs peu scrupuleux font pourtant leur apparition sur le marché et ce, au détriment de la qualité attendue d’un audit énergétique. D’autre part, TEKSIAL alerte sur la nécessité de développer les moyens alloués à MonAccompagnateurRénov’, acteur qui devrait prendre en charge tous les projets de rénovations globales d’ici le 1er janvier 2024. Si les moyens ne sont pas au rendez-vous, ce recours obligatoire pourrait venir freiner le rythme de rénovations. 

Mon Expert Rénovation énergie devient Promee

Pour répondre aux besoins et attentes clairement identifiés des particuliers, Mon Expert Rénovation Energie devient Promee. Une marque avec une mission forte : garantir et faciliter un accompagnement de A à Z pour tous, quelle que soit sa situation, dans la rénovation raisonnée et responsable de son habitat.

Cette évolution s’accompagne d’un nouveau positionnement et d’une nouvelle promesse de marque entre excellence, proximité et intégrité. Promee est un accompagnateur qui garantit sérénité et simplicité tout au long du projet de ses clients.

Pour cela, la création de Promee s’accompagne du lancement de nouveaux services :

  • Audit énergétique : une analyse complète et certifiée OPQIBI 1905 « Audit énergétique des habitations collectives » et 1911 « Audit énergétique des maisons individuelles » de la performance énergétique du logement,
  • Calculs et versement des primes Certificats d’Economies d’Energie (CEE) et constitution de la demande de prime MaPrimeRénov’ en qualité de mandataire Anah, 
  • Aide au choix de l’artisan : vérification du devis pour en garantir son éligibilité et du label Reconnu Garant de l’Environnement (RGE), 
  • Assistance téléphonique pour un accompagnement en temps réel et sur toute la durée du projet, 
  • Protection juridique offerte, pour assurer aux ménages un accompagnement également dans le cas d’une potentielle situation problématique notamment grâce aux conseils d’un avocat,
  • Solution de financement du reste à charge : pour aller plus loin et répondre à leurs besoins, Promee oriente ses clients vers une solution de financement adaptée.

Grâce à l’ensemble des services proposés, Promee se révèle être un véritable accompagnateur, un expert-partenaire pour apporter proximité, facilité de compréhension et sérénité aux particuliers.

Pour visionner le replay cliquez ici

Pour retrouver le dossier de presse Promee cliquez ici

Contacts médias : Agence Rumeur Publique

Charlène Brisset : 06 46 54 89 36 / charlene.brisset@rumeurpublique.fr

Lisa Amghar : 06 46 54 06 18 / lisa.amghar@rumeurpublique.fr

Laurence Bachelot : 06 84 05 97 54 / laurence.bachelot@rumeurpublique.fr

Jérôme Saczewski : 01 80 89 87 12 / jerome.saczewski@rumeurpublique.fr

*Méthodologie de l’enquête OpinionWay
Echantillon de 2065 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. 
L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).
Les interviews ont été réalisées du 11 au 15 septembre 2023. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252.
Les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d'incertitude : 1 à 2,2 points au plus pour un échantillon de 2000 répondants. 
Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Sondage OpinionWay pour monexpert-renovation-energie.fr » et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitulé.

À propos de TEKSIAL 

Créée en 1987, TEKSIAL est une entreprise de services en efficacité énergétique, délégataire de CEE et mandataire de l’Anah pour MaPrimeRenov’. Elle accompagne ses clients - particuliers, entreprises et collectivités - en proposant des solutions sur mesure à chaque étape de leur projet de rénovation et d’efficacité énergétique, sur l’ensemble du territoire. 

A propos
Satisfaction client

Nos équipes s’engagent à vous répondre dans les meilleurs délais. Contactez notre équipe : satisfaction@teksial.com

Coups de pouce