Statistiques : publication du bilan énergétique de la France pour 2014
En juillet, le Commissariat Général au Développement Durable a publié son rapport annuel, dans la Collection RéférenceS.
Dans un contexte de reprise progressive dans les pays développés et de ralentissement de la croissance dans les pays émergents, la demande en ressources s’est stabilisée, provocant une baisse du prix des énergies. Les prix des produits pétroliers et du gaz ont donc reculé en France en 2014.
D’un point de vue climatique, 2014 a été l’année la plus chaude depuis 1900.Quelques faits marquants :

  • Le recul des prix des produits pétroliers et du gaz naturel fait plus que compenser la poursuite de la hausse des prix de l’électricité : le budget énergie des ménages recule
  • La consommation de charbon est historiquement basse
  • La consommation de gaz naturel recule de 16% du fait de la douceur du climat hivernal
  • Concernant l’électricité, le recul de la production hydraulique (recul lié au climat) n’est pas compensé par le développement des productions éolienne et photovoltaïque : la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité recule de 6% en 2014.